Togo: réunion du Comité de suivi de la feuille de route

Le Comité de suivi de la feuille de route se réunit avec les protagonistes de la crise togolaise depuis hier, lundi 10 septembre. Une première réunion pour évaluer ce qui a été fait depuis l’adoption de la feuille de route issue du 53e sommet des chefs d’Etat et de gouvernements de la Cédéao, le 31 juillet dernier, et faire avancer le processus. Cette réunion prépare une rencontre prochaine avec les deux facilitateurs, Nana Akufo-Addo du Ghana, et le professeur Alpha Condé de la Guinée.

Une journée de lundi en trois actes : Tout commence par des discours sur la nécessité de faire avancer le processus. Puis, acte deux, le Comité de suivi propose une discussion directe entre la majorité présidentielle d’un côté et la coalition des quatorze partis de l’opposition de l’autre. Une salle est aménagée à cet effet. Mais, la salle reste vide ; les protagonistes ont tourné les talons. C’est seulement à 15h, pour la plénière, que les protagonistes font leur réapparition.

Nouvelles divergences

Enfin, acte trois, le Comité de suivi annonce qu’il va accompagner la Céni, la commission électorale pour l’organisation des prochaines élections législatives. Des experts sont recrutés, ils seront installés le 17 septembre.

Il faut savoir que de nouvelles divergences sont apparues après la publication de la feuille de route, le 31 juillet dernier. Cette feuille de route recommande la tenue d’élections législatives au plus tard le 20 décembre prochain ; la Céni est déjà au travail. Or, pour l’opposition, il faut d’abord reformer la Céni avant d’aller à des élections. L’opposition refuse donc jusqu’à présent de prendre les quatre sièges qui lui sont attribués au sein de l’institution.

Nouvelles discussions

Selon une source du Comité de suivi, le processus de réforme et le processus électoral se feront de manière concomitante. Ces sujets-là devraient être abordés aujourd’hui lors de nouvelles discussions.

rfi