Atépa « choqué » par la transhumance de Baldé: « Son acte permet de démasquer les candidats de saison »

L’architecte Pierre Goudiaby Atépa, leader du Mouvement « Sénégal Rek » est très déçu et même amer du revirement d’Abdoulaye Baldé. Le maire de Ziguinchor a renoncé samedi à sa candidature, pour soutenir celle du Président Macky Sall. « L’affaire Abdoulaye Baldé est renversante. Cela fait mal, d’abord parce que c’est un ami, ensuite c’est le maire de ma ville de naissance, Ziguinchor », déclare Atépa, interrogé par Walfadjiri.

Il affirme qu’il ne comprend pas que le leader de l’Ucs, qui s’est montré toujours hostile à l’égard de Macky Sall et qui menait surtout une campagne de collecte de signatures pour le parrainage, ait pu transhumer cette manière.

Et c’est la raison pour laquelle, dit-il, il est conforté dans sa conviction selon laquelle si le pays ne marche pas, c’est à cause de cette politique politicienne qu’on ne peut même pas décrire.

« Son acte est salutaire pour au moins une chose: il permet de démasquer les candidats de saison et de séparer la bonne graine de l’ivraie », fait-i remarquer.

« Moi, j’ai été choqué, très choqué. Maintenant, il a ses raisons que je ne respecte pas. C’est la raison pour laquelle, je lance un appel à tous les partisans de Baldé qui se sont sentis trahis par son comportement. Et quand nous disons le « Sénégal Rek », notre message qui est de changer les comportements, cela en fait partie « , poursuit-il.

Atépa qui est candidat à l’élection présidentielle de février 2019, assure que la transhumance du maire de Ziguinchor ne changera rien à l’issue du scrutin.

« Je ne comprends pas les calculs du président de l’Apr, le candidat Macky Sall, je ne pense pas que ça puisse changer la donne fondamentalement », dit-il.

Avant de conclure : « C’est vrai, oui, Abdoulaye Baldé a rallié la prairie, mais beaucoup de ses partisans ne vont pas le suivre. J’ai reçu aujourd’hui (hier) des appels de ses partisans de Paris qui m’ont dit : « grand frère, c’est vrai que vous vous êtes annoncé un peu tard, nous étions avec Baldé, mais qu’est-ce que nous pouvons faire pour venir rejoindre vos rangs. »

Walfadjri