L’ancien ministre des Affaires étrangères n’en a cure des commentaires sur sa décision de se présenter à la présidentielle. Seule lui importe, sa conviction chevillée au corps : préserver l’héritage de Me Abdoulaye Wade.

Reconnaissant avoir pris un risque énorme, l’ex-président du groupe parlementaire «Liberté et Démocratie» dit, dans un entretien avec Vox Populi, ne nourrir aucun regret.

Martelant à l’envi qu’il a, aujourd’hui plus que jamais, la conscience tranquille, Me Madické Niang rappelle, à qui veut l’entendre, que 14 candidats à la présidentielle ont renoncé à se présenter pour venir l’accompagner. Ce qui, à ses yeux, est la preuve par 1000 qu’il incarne un espoir pour des millions de Sénégalais. Bref, il est un homme de devoir qui ne se dérobe jamais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *