Macky Sall se prépare aussi à la bataille. Candidat à sa propre succession, le président de la République a commis un pool d’avocats pour récuser, éventuellement, les candidatures de Khalifa Sall et de Karim Wade si jamais elles sont validées par le Conseil constitutionnel. Une révélation faite par un des membres de ce pool, Me Moussa Bocar Thiam. « Il y a des candidatures qui ne peuvent pas prospérer. Le cas de Khalifa Sall est une évidence juridique. Quand à Karim Wade, il n’est même inscrit sur les listes électorales. S’il n’est pas électeur, il ne peut être candidat », a-t-il laissé entendre.

yerimpost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *