L’information vient d’être donnée par le ministre de la Communication gabonaise. Selon le porte-parole du gouvernement, Guy-Bertrand Mapangou, que quatre des mutins ont été arrêtés par les unités du GIGN tôt ce matin.

Toujours selons le gouvernement, la situation est sous contrôle et l’ordre sera complètement rétabli dans deux ou trois heures.

pour rappel, des militaires, déçus par le président Ali Bongo, en convalescence au Maroc, ont annoncé mettre en place un « conseil national de la restauration » en s’emparant de la radio nationale ce lundi 7 janvier aux environs de 6 h 30.

Les tirs ont cessé autour de la maison de la radio, mais la situation reste confuse. Le calme est absolue dans les rues de Libreville, où les habitants ont préféré rester chez eux. Les magasins et boutiques sont fermés.

dakorsen.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *