mardi , 16 janvier 2018
Dernières nouvelles
 Afrique news | Mauritanie | Gambie |Burkina Faso| Guinée | Caméroun | Togo | Benin | Sénégal| Mali | Côte d'Ivoire|Maroc
Accueil / ACTUALITE / Le Barça met le Real Madrid KO dans le clasico
Le Barça met le Real Madrid KO dans le clasico

Le Barça met le Real Madrid KO dans le clasico

Le Barça a remporté le Clasico face au Real Madrid (0-3) ce samedi lors de la 17e journée de la Liga et devance son adversaire du jour de 14 points.

Pourtant dominé en première période, sans toutefois être réellement inquiété, le Barça a fait parler son réalisme dans un second acte tout en maîtrise (3-0). Suarez, Messi et Vidal ont été les buteurs. Carvajal a été expulsé. Le Barça met le Real à 14 longueurs en Liga.

Même si ce Clasico était un choc attendu du monde entier juste avant les fêtes de Noël, l’horaire avancé pour faire notamment profiter le marché asiatique a peut-être eu raison du spectacle. Surtout en première mi-temps, où les deux équipes semblaient amorphes, dans un stade Bernabeu tout aussi endormi. Satisfaction côté madrilène, Cristiano Ronaldo a lui vite rassuré sur son état de forme après une semaine aux petits soins. Il a multiplié les appels en début de match, et a été dans les bons coups madrilènes du premier acte. Il poussait d’abord le ballon dans de la tête dans le but (2e), mais était logiquement signalé hors-jeu après une déviation de Varane. CR7 (10e) a ensuite totalement raté son tir suite au déboulé de Toni Kroos sur le côté gauche et au bon ballon en retrait de l’Allemand. Ronaldo était pourtant idéalement placé, seul au point de penalty sur ce coup. Le Portugais cadrait ensuite sa tentative, mais son tir croisé du gauche (31e) était détourné du bout du pied gauche par Ter Stegen. Un Ballon d’Or définitivement affûté mais en manque cruel de réussite, l’illustration parfaite de sa saison 2017-18 en Liga. Une nouvelle fois bien trouvé par ces coéquipiers (34e), son centre a ras de terre pour Benzema n’arrivait pas jusqu’au Français. Très peu sollicité, ce dernier a eu une énorme opportunité, mais a tapé le montant gauche (42e) sur une tête décroisée après avoir pris le dessus sur Vermaelen. Sa seule occasion de la rencontre, avant de sortir, sifflé, à la 66e minute.

Un Barça en mode diesel, un Real qui s’éteint

De son côté le FC Barcelone, pas pressé de marquer grâce à une belle avance en Championnat, a su faire le dos rond et hausser le rythme au fur et à mesure. Le leader du Championnat ne s’attendait peut-être pas à l’incroyable pressing madrilène en début de partie insufflé par Modric, Casemiro ou la surprise du coup d’envoi, Kovacic. Ter Stegen et ses défenseurs, souvent en possession du ballon, n’avait pas de solution. Ce Barça bien timide n’a atteint la surface adverse qu’à la 17e minute sur une incursion de Paulinho. C’est également synonyme d’un premier quart d’heure bien compliqué pour les Catalans, mais où le Real a lui aussi manqué d’idée. C’est en tout cas de Messi qu’est venue la plus grosse opportunité catalane de cette première période, grâce à son ouverture pour Paulinho dont le tir en bout de course (30e) était sauvé par une superbe claquette de Navas. Sur sa deuxième intrusion dans la surface c’est encore une fois le Brésilien qui inquiétait le Real, cette fois de la tête (39e). Et si c’est Paulinho qui a été le plus dangereux lors des quarante-cinq premières minutes, c’est aussi car Messi, peu disponible, et surtout Suarez, fantomatique, ont déçu une bonne partie de la rencontre avant de progressivement se réveiller. Le Real, et surtout son milieu de terrain, s’est ensuite éteint face à la montée en puissance blaugrana.

Un Clasico plié en 10 minutes

Luis Suarez, idéalement servi par Sergi Roberto a ras de terre, est subitement sorti du bois et finissait de près (0-1, 54e) après une percée de Rakitic dans l’axe. L’Uruguayen, comme changé après le retour des vestiaires, avait d’ailleurs une opportunité de doubler la mise peu de temps après, mais trouvait le petit filer de Navas (58e). Balancé par Casemiro, ou giflé par Ramos, l’attaquant a aussi contribué à faire monter les décibels du stade, mais surtout le rythme du Barça. Beaucoup plus trouvé à partir de l’heure de jeu, il a été servi magnifiquement à deux reprises par Messi (63e), mais s’est heurté au gardien, puis au poteau avant que Carvajal ne stoppe de la main une troisième tentative barcelonaise dans la même action. L’arbitre ne pouvait que désigner le point de penalty – transformé par Messi en force 0-2, 64e) – et exclure l’Espagnol. En deux coups d’accélérateur des visiteurs, le Real était à terre. Le but d’Aleix Vidal en fin de match (0-3, 90e+3) après une passe de Messi, venait définitivement humilier des Madrilènes, certes plus dans la partie. Et sans les interventions décisives de Keylor Navas (66e, 80e, 87e), l’addition aurait également être bien plus salée pour les hommes de Zidane. Désormais, un nouveau titre en Liga pour le coach Français relèverait du miracle avec… 14 points de retard sur le Barça. Le club catalan file lui vers le titre avec 9 points d’avance sur l’autre club de Madrid, l’Atlético, en tête de la Liga.

Avec France Football

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*